Robin DeLeew

Donner pour le plaisir de donner…

Qui est Robin de Leeuw ?

Robin de Leeuw est un homme qui a grandi dans les Laurentides, vécu à Montréal et choisi, dans les années 80, de se construire une maison dans notre région pour la beauté de ses paysages, la montagne, le ski, la bienveillance des gens, la qualité de vie... Ce séjour à Sutton devait être transitoire mais il semble qu’il se soit avéré difficile, voire impossible, avec les années de quitter un endroit aussi merveilleux !

Au cours des ans, Robin a investi gentiment, simplement et humblement temps, idées, passion et énergie dans une variété de projets reliés, sous une forme ou une autre, au monde des arts, un monde qu’il affectionne tout particulièrement depuis son plus jeune âge.

Robin de Leeuw

D’Arts et de rêves et Robin…

Robin a rencontré Nicole Côté à la Galerie Farfelu il y a une dizaine d’années, puis a suivi avec intérêt l’ouverture de la Galerie Art Libre et son déménagement de la rue Pine à la rue Principale. Amoureux du bois, il s’intéresse à tout ce qui se fait concernant ce noble matériau, c’est d’ailleurs ainsi qu’il a eu vent du concept D’Arts et de rêves. Lors d’une réunion préparatoire pour le Symposium Monumentum (voir infolettre juin 2017), Nicole a partagé son rêve avec les gens présents. Elle n’avait pas encore trouvé son terrain mais savait pertinemment bien ce qu’elle recherchait : un terrain au centre-ville qui permettrait à la fois une résidence d’artistes et un parc culturel.

Robin a été fort impressionné par le projet, et la vision et la générosité de Nicole. Toutefois, il avait beau chercher, il ne voyait pas où ce rêve pourrait se concrétiser. Puis il apprit que Nicole avait fait l’acquisition de la propriété Lusignan au 57, rue Principale Nord, mais là encore Robin était perplexe. Même s’il avait repéré le terrain de la rue, il n’arrivait pas à visualiser ce que Nicole avait décrit. Puis, par une belle journée ensoleillée, Robin a garé sa voiture, a traversé le petit pont et est allé marcher dans le champ derrière la grange, il a monté la butte, a senti la brise, a admiré les paysages et a été conquis. Il comprenait maintenant que Nicole avait trouvé l’environnement idéal pour réaliser son rêve et il savait qu’il serait là pour lui donner un coup de main !

Bénévolat à D’Arts et de rêves

Quand un appel aux bénévoles a été lancé en 2015, Robin s’est vite manifesté et n’a cessé, depuis, d’être présent lors des corvées à D’Arts et de rêves.

La maison Lusignan

Avant que la maison Lusignan ne soit démolie (voir infolettre juin 2017) : une équipe à l’extérieur s’est occupée de sauvegarder les vivaces alors qu’une équipe à l’intérieur, dont faisait partie Robin, travaillait fort pour assurer une deuxième vie aux armoires, portes, moulures, fils électriques, tuyaux… Tous ces matériaux ont été transportés dans la grange en attendant cette nouvelle vie.

Nettoyer le terrain…

Le terrain derrière et devant la grange était encombré d’arbres et d’arbustes, de fait on voyait à peine la grange de la rue : Robin a dépouillé arbres et arbustes de leurs branches superflues et en a abattu d’autres, ce qui a sitôt mis la grange en valeur !

Puis il faut, une fois le ménage fait, déchiqueter le tout. Un travail qui nécessite patience, attention et une bonne paire de protecteurs d’oreilles pour étouffer le bruit de la déchiqueteuse à bois.

Dégager les berges du ruisseau…

Le ruisseau qui coule derrière la grange est apaisant, il émerveille à chaque fois les artistes qui résident à D’Arts et de rêves. Ce ruisseau a toujours été là quoiqu’il n’a pas toujours été aussi visible : Robin a contribué à le mettre en valeur en nettoyant les berges du ruisseau. Encore du travail de scie mécanique et de déchiqueteuse à bois…

Travaux réalisés en 2017

Miryam St-Pierre (voir infolettre décembre 2017) a eu le plaisir de coordonner les bénévoles de juin à décembre 2017. Elle dit : « J'ai adoré travailler avec Robin car il est créatif et met beaucoup de rigueur dans ses tâches ! » En explorant le parc culturel, vous verrez leurs réalisations :

  • la fabrication et l’installation des sept bancs dans le parc;
  • un aménagement temporaire style land art*, à l'entrée du parc, réalisé avec les troncs d'érables à giguère tombés lors d’une tempête : les tronçons ont été coupés en bûches et placés de façon esthétique;
  • la fabrication et l’installation d’une barrière en chicane pour permettre aux piétons d’accéder aux sentiers du parc.

* Selon Wikipedia : Le land art est une tendance de l'art contemporain utilisant le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, eau, rocher, etc.). Le plus souvent, les œuvres sont à l’extérieur, exposées aux éléments et soumises à l'érosion naturelle; ainsi, certaines œuvres ont disparu et il ne reste que leur souvenir photographique et/ou des vidéos.

Autre bénévolat…

Il n’est pas rare de voir Robin se pointer quand on recherche des bénévoles; sa présence souriante et apaisante et son apport constant et fiable sont indéniablement appréciés par tous ceux qu’il côtoie :

  • Il a participé à plusieurs projets d’Espace Sutton au cours des ans, dont le premier Marché de Noël de Sutton : il s’est alors occupé de l’animation et a très bien campé ce rôle.
  • On fait souvent appel à Robin pour installer des sites, tel le Marché de Noel de Sutton et le Festival de violon traditionnel de Sutton, pour contribuer des idées lors de remue-méninges, pour installer des systèmes de son…
  • Les Arts à la montagne ont aussi bénéficié du travail de Robin qui se rappelle en riant le défi que fut l’installation de la magnifique chouette lapone de Marek Latzmann, oeuvre constituée de dix pneus recyclés et perchée sur la branche d’un arbre.

Comme vous pouvez le constater, Robin sait s’engager corps et âme dans la communauté où il a choisi d’habiter.

En connaître un peu plus sur Robin…

Robin de Leeuw
Robin étudie une pièce de bois, son défi :
lui redonner une nouvelle forme.

Robin a été entouré d’œuvres d’art dès son plus jeune âge, ses parents collectionnant tableaux, meubles, objets décoratifs… Il a toujours aimé le beau et eu un faible pour le bois.

Saviez-vous que, dans une autre vie, Robin était ébéniste et homme d’affaire montréalais, ses priorités étaient alors d’obtenir du bois parfait, sans personnalité, sans caractère, qu’il commandait après avoir produit des plans précis pour fabriquer armoires, caissons, comptoirs, planchers... toujours en respectant à la ligne les plans originalement conçus. Il a fait de gros projets dont il est fier et a bien réussi dans les affaires. Mais ce fut une autre époque…

Depuis qu’il s’amuse avec un tour à bois, l’ébéniste qu’il était est devenu un artisan qui va de découverte en découverte : il recherche non plus le bois parfait, mais plutôt l’originalité, voire des pièces inusitées qu’il aurait refusées quand il gérait sa compagnie. Les gens dans tous les cantons du Québec savent aujourd’hui que Robin est en quête continuelle de bois exotique, typiquement québécois, d’arbres malades, d’arbres avec des loupes ou des fourches qu’il prendra plaisir à apprivoiser pour leur donner un nouveau souffle de vie. Le résultat est peu prévisible. Le bois est roi et amène souvent Robin où il ne pensait guère aller : c’est en respectant la matière première, ses forces, ses faiblesses et le grain du bois que surgissent des œuvres aussi remarquables. (voir photos-Robin, pièce utilitaire et photos de pièces plus artistiques)

Robin s’est offert une nouvelle tour à bois, super performante. <br>Il travaille ici à la création d’un bol utilitaire.
Robin s’est offert une nouvelle tour à bois, super performante.
Il travaille ici à la création d’un bol utilitaire.
Trois bols utilitaires (d’une série de quatre) issus<br>de la même pièce de bois.
Trois bols utilitaires (d’une série de quatre) issus
de la même pièce de bois.
Robin de leeuw Oeuvres
Robin se dit artisan, mais ses trois magnifiques œuvres sont clairement le travail d’un artiste.

Pourquoi donner de son temps à D’Arts et de rêves ?

Robin aime tout simplement donner : quand il le peut, il est là pour dépanner. Donner lui a même permis de recevoir en retour : il a rencontré des gens des plus intéressants, aux parcours de vie variés, des gens engagés, des gens pleins de compassion, des gens que l’on retrouve en grand nombre à Sutton…

Robin aime côtoyer l’univers des arts : il a ainsi découvert Kerttu Pussinen, artiste de cirque en résidence en mai et juin 2017, ainsi que celui de Stella Pace, artiste en arts visuels en résidence à l'automne 2017. Il a hâte de rencontrer les autres artistes qui choisiront de prendre un moment de recul pour venir créer à Sutton.

Que souhaite Robin à D’Arts et de rêves ?

Robin a vu D’Arts et de rêves prendre forme et est enchanté par l’évolution du projet—et la persévérance et le leadership de Nicole. Il a hâte de voir l’amphithéâtre prendre forme dans le parc culturel; il y imagine aisément des événements qui attireront les gens de partout, curieux de découvrir de nouveaux talents tout en profitant d’un site enchanteur.

Robin recommande d’ailleurs aux gens d’aller s’approprier cet espace, de marcher, d’admirer le paysage, d’explorer les sentiers et d’apprécier les œuvres d’art qui y sont exposées. C’est un beau cadeau que Nicole fait aux gens et à la ville de Sutton, à nous d’en profiter !